Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2012

En 2020, l’éolien en Europe pourrait couvrir 15% de la demande

L’European Wind Energy Association estime que l’énergie éolienne pourrait couvrir jusqu’à un quart des besoins des ménages européens, à conditions que les projets en cours soient réalisés, que des investissements futurs soient prévus et enfin que des objectifs clairs et contraignants soient imposés aux différents états de l’UE.

En 2011, la production d’électricité d’origine éolienne était de 182 TWh (térawatt heures), ce qui représentait environ 5,5% de la demande en Europe. Si tout ce passe bien, elle devrait passer à 581 TWh en 2020, soit 15,7% de la demande. Selon l’EWEA, cela représente la consommation totale annuelle des ménages de pays comme la France, l’Allemagne, la Pologne, l’Espagne et le Royaume-Uni réunis.

Enfin, les estimations tablent sur une production de 1154 TWh d’énergie éolienne à l’horizon 2030, ce qui devrait représenter 28% des besoins dans l’UE des 27.

A titre de comparaison, l’énergie éolienne aujourd’hui produite couvre les besoins de 50 millions de ménages européens.

Tous les pays ne devront cependant pas fournir le même effort pour arriver à ce résultat.

La France par exemple devrait multiplier par 4 sa production d’énergie issue du vent, pour arriver à 11% de la demande d’électricité hexagonale. Parallèlement, l’Allemagne et l’Espagne n’auront pas à fournir un gros effort, car ces pays ne devront multiplier leur productions « que » par 1,8 et 1,9. Ceci s’explique par le fort développement de l’éolien dans ces pays, ce qui leur permet d’avoir une avance considérable par rapport aux objectifs à remplir.

Enfin, quelques états comme la Pologne ou la Bulgarie auront un effort plus soutenu à faire ; multiplier leur production par 8 et 9 afin d’atteindre les objectifs fixés par l’UE en 2020.

Outre un impact positif sur l’environnement, le développement de ce secteur de pointe devrait créer en principe des milliers d’emplois et permettre à l’Europe de sortir de sa dépendance aux énergies fossiles. Mais pour cela il faut que l’UE se dote d’un cadre réglementaire fort au-delà de 2020, date à laquelle les premiers objectifs chiffrés devraient être remplis.

Enfin, les différents pays de la zone euro devront s’accorder sur les quotas à atteindre, car tous ne sont pas d’accord pour suivre des objectifs contraignants.

 

Source du rapport : http://www.ewea.org/index.php?id=60&no_cache=1&tx...

 

Les commentaires sont fermés.